Compte-rendu : TRAVERSÉE DES MONTAGNES BLANCHES À PIEDS

Tuesday, Oct 11, 2016 — Posted by cacmtl

PROJET : TRAVERSÉE DES MONTAGNES BLANCHES À PIEDS
PORTION DE LA APPALACHIAN TRAIL ( AT ) COMPRISE ENTRE LIBERTY SPINGS ET PINKHAM NOTCH
DISTANCE PARCOURUE : 95KM DURÉE : 7 NUITS / 8 JOURS
Dates : du 9 au 16 septembre 2016 ( les couleurs d’automne n’y sont pas encore )

J’adore randonner en montagne. Dépasser la ligne des arbres me redonne un sentiment de liberté et me permet de reprendre contact avec ma Vraie Nature. Je me rapproche ainsi de Qui je suis. C’est comme ça depuis 20 ans.

J’aime porter un sac à dos. Il fait partie de mon corps. J’aime relever un défi, fournir un effort physique, contempler les points de vue aux sommets, planifier, et gérer les imprévus. Rien comme de devoir gérer un imprévu, de confronter la réalité, pour redécouvrir sa propre résilience.

Alors je privilégie la longue randonnée ( une semaine et plus ) les traversées, du point A au point B pendant lesquelles nécessairement un changement intérieur s’opère…transhumer, c’est méditer. Au départ, je suis fébrile, anxieuse : tout peut arriver, y compris une évacuation nécessaire; à l’arrivée, je sais, je connais, je me connais mieux, j’ai vécu des hauts et des bas, je suis fière, j’ai appris, j’ai hâte de repartir!

J’ai choisi une des portions les plus difficiles de la AT ( Appalachian Trail ). Celle qui se trouve dans les Montagnes Blanches au New Hampshire. Un terrain de jeux agressif : un pierrier immense qui n’en finit pas de vous faire perdre l’équilibre, de vous donner mal aux genoux, aux chevilles et à la plante des pieds…des heures de plaisirs!!!!

Je vous recommande ce trajet à l’automne. Vous croiserez ainsi la race connue de randonneurs courageux : les TRHU HIKERS. Ils arrivent du sud, de la Georgie. Ils marchent depuis plus de 4 mois. Ils doivent de rendre au sommet du Mont Katahdin, au Maine, avant l’Action de Grâce. Un périple de 3500 km. Ils ont tant de choses à raconter depuis qu’ils ont décroché et ne font que mettre un pied devant l’autre!

Je me sens privilégiée quand j’en croise un, émacié, portant un sac à dos qui est 3 à 4 fois plus léger que le mien…il a appris à lâcher prise lui….ah oui, et il marche 3 fois plus vite que moi…

Je n’ai rien inventé. L’itinéraire que j’ai parcouru existe et il est cartographié. WILDERNESS MAP COMPANY-HUT TO HUT ON THE APPALACHIAN TRAIL IN THE WHITE MOUNTAINS OF NEW HAMPSHIRE ( carte disponible au centre des visiteurs de Pinkham Notch et sous peu à La Cordée )

Si je refaisais cette traversée se serait un nouveau défi à chaque fois. Un nouveau…récit car en sentier, on a beau planifier pour voir venir…il n’y a que le moment présent qui compte. Pour moi l’automne représente le meilleur moment de l’année pour un tel parcours exigeant. L’air est plus frais, le ciel plus bleu, la lumière dessine des ombres plus franches. J’aime ce que la Nature offre comme palette de couleurs en septembre. Les levers et les couchers de soleils sont plus…enrobant.

Voici donc le plan que je vous propose :
Garez votre voiture au Joe Dodge Lodge à Pikham Notch ( sans frais pour le stationnement longue durée)

Prenez la navette #1 qui vous déposera au Highland Center. Puis la navette # 2 à cet endroit qui vous déposera au Liberty Springs White House Trailhead. Le périple commence.

8 jours de marche
6 nuits en tente
1 nuit au refuge Lakes of the Clouds ( obligé car il n’y a pas de camping à proximité )

Coûts :
Navette Aller : $23 USD/ personne---réservation par Internet.
Camping en plateforme : $10 USD / nuit / personne----aucune réservation. 1er arrivé, premier servi
LAKES OF THE CLOUDS HUT : $130 USD ( souper et petit-dej du lendemain inclus )--- réservation par Internet
Jour 1---5,4km coucher à Liberty Springs tentsite
Jour 2---12km coucher à Garfield Ridge campsite
Jour 3---12km coucher à Guyot campsite
Jour 4---15,7km coucher à Ethan Pond tentsite
Jour 5---15,2km coucher à Nauman tensite
Jour 6---8km coucher à Lakes of the Clouds Hut
Jour 7---13,3km coucher à Valley Way tensite ( faire le plein d’eau au Madison Hut avant la descente au site de camping )
Jour 8----13,6km arrivée à Pinkham Notch ( ayez réservé un site de camping avoisinant pour ne pas retourner è Montréal cette même journée )
Ma vitesse de déplacement en montée tout comme en descente n’a pas dépassé 1.5km à l’heure. Sur mon dos : 48 lbs ( l’Essentiel ?? )
• sac à dos 75 litres (et couvre sac )
• tente MSR Hubba Hubba ( du luxe, une 2 places alors que je dors seule )
• contenant anti-ours ( avec 8 jours de nourriture )
• sac de couchage en duvet -7C ( nuit la plus fraîche : 5C )
• matelas Prolite Plus
• oreiller gonflable
• lampe frontale et piles de rechange
• filtre à eau Katadyn Hiker Pro et comprimés de Pristine ( je n’aime pas le goût du chlore alors je choisis de filtrer )
• 2 X 1.5L Nalgene
• réchaud Whisperlite International + 33 oz de naphte ( suffisant ) et gamelle 1L
• Cuiller, fourchette canif, grattoir MSR , 1 linge de vaisselle, corde à linge ( diam 2mm )
• papier de toilette ( aucun papier fourni aux sites de camping )
• Linge de jour ( + casquette et verres fumés ), de nuit, de pluie, de froid… pochettes en nylon siliconisé Sea-to-Summit format XXS pour les ranger.
• Trousse de toilette : brosse à dents, dentifrice, crème solaire ( si vous randonnez en manches longues et en pantalons, un petit tube suffit pour le visage ) + bouchons pour les oreilles ( refuge )
• Trousse de premiers soins : band-aids, polysporin, anti-inflammatoires, anti-fongique ( pied d’athlète )

Et j’ai sûrement oublié de nommer certains items que je crois indispensables mais dont je gagnerais à me passer…

Stratégie : Partez tôt. Soyez en marche à l’aube, à 6 :15 am. Pourquoi ? Pour respirer la tranquillité, entrer en symbiose avec le décor avant de croiser des randonneurs, pour vous donner le temps de gérer les imprévus et surtout arriver avant la tombée du jour. Entre 15 :00 et 17 :00 profiter du soleil encore présent pour étendre son sac de couchage humide sur sa corde à linge est un +++++

Choisissez un jour de pleine lune ( généralement signe de beau temps ) pour votre séjour au Lakes of the Clouds Hut et réservez tôt.

Soyez prêts à tout en montagne : Si le mauvais temps se pointe, réévaluez votre itinéraire. Ayez un plan B. Ne restez pas sur les crêtes. Les vents peuvent avoisiner 200 km hr au Mont Washington et vous déporter.…sans compter le brouillard, qui vous plongera dans un Whiteout des plus angoissants. Le scénario peut devenir un cauchemar. La dernière chose que vous souhaitez c’est que votre nom apparaissent sur le tableau des victimes ( affiché au mur à l’intérieur du bâtiment au sommet du Mont Washington ).

Compte-rendu par Danielle Vibien

Comments